Dominique Robin, Artiste Plasticien !

Dominique Robin

Dominique Robin est un artiste plasticien, né à Parthenay, qui travaille dans les Deux-sèvres à Aubigny mais aussi aux Etats-Unis à New-York. Il exerce le métier de plasticien depuis 2007 et confie que c’est un métier difficile mais qu’il a la chance de pouvoir en vivre.  

Au mois d’Août, il a exposé 22 de ses photographies, de 1,50 m sur 1 m, venant de la série « Oil », sur les murs de l’ancien collège Saint Joseph, à l’espace Léonard de Vinci, à côté du Centre Socio-culturel de Saint-Varent.

Exposition Dominique Robin
Exposition Dominique Robin – Collège Saint Joseph – @ Photo CSC Saint Varentais

La série « Oil » est composée au total de 40 œuvres qui ont été réalisées principalement dans les Deux-Sèvres mais quelques-unes ont vu le jour en Italie et aux USA.

Ses œuvres ont déjà été exposées dans diverses villes comme à la Biennale de Melle, à la COP 21 de Paris ainsi qu’à Milan, à New York, Poitiers …

Photo dominique Robin 2
@ Photo Dominique Robin

Pour mieux comprendre ces œuvres, voici une présentation faite par Dominique Robin :

“Il s’agit de photographies réalisées dans mon jardin en France. C’est en contemplant les jeux de lumière des taches d’huile de vidange que j’ai commencé à réaliser cette série de “photographies à l’huile”. Les couleurs du ciel et celles du jardin se mêlent à la vidange de ma voiture et créent une étrange dilution du vivant, l’huile minérale fonctionnant comme un miroir noir aux propriétés étonnement précises. Le pétrole est une énergie fossile. En effet, il faut plusieurs dizaines de millions d’années (jusqu’à 800 millions selon certaines analyses) pour que les couches géologiques et les productions du vivant (animaux, restes végétaux etc) produisent le pétrole dont on se sert pour nos courses ou nos départs en vacances.”

Photo Dominique Robin 1
@ Photo Dominique Robin

Et grâce à la biographie ci-dessous, tirée de son site www.dorobin.com, vous pourrez en apprendre un peu plus sur lui et ce qui le fascine :

« Je suis fasciné par les échelles du temps. Quand je confronte les délicates graines d’un pissenlit avec une bassine d’huile minérale, (voir ma série de photographies autour du pétrole, Oil 2015) je cherche à imprimer sur le papier photographique les effets de cet instant singulier où le fragile rencontre l’immuable, ce point de rencontre entre éphémère et permanent définissant ce qu’on appelle un paysage. Cette obsession autour de la sédimentation du temps trouve naturellement à s’exprimer dans des œuvres (dessins, photos, vidéo, textes etc) dont les accents écologiques révèlent paradoxalement l’inquiétante beauté des paysages contemporains (l’empreinte des centrales nucléaires dans le paysage, Réaction, 2015), les effets du carbone sur l’environnement (Oil, 2015/16), les champs de culture intensive (Eléments 2011, bourse CNRS). Plus récemment, j’ai créé une série d’oeuvres variées (installation, vidéo, dessins, photographies…) mettant en jeu ma propre relation au paysage naturel à partir de pierres collectées en Toscane et dans l’Hudson Valley : Stones Puzzles, 2017 (série autour des pierres fragmentées par les intempéries), DebrisBedrock, 2020 (séries autour de la paréidolie). »


Aujourd’hui, pour le moment, ses œuvres ne sont plus exposées à Saint-Varent mais nous avons le plaisir de vous annoncer que la commune a acquis quelques copies de ses oeuvres dans le but de pouvoir réaliser d’autres expositions et de pouvoir vous en faire profiter pendant les années à venir !

@ Photo Courrier de l’Ouest